Témoignages de mamans

Corinne, maman de Youri né en 2000

Notre fils, porteur de trisomie 21, est né le 22 avril 2000 (1er enfant). j’ai accouché à 16 heures à l’Hotel Dieu de LYON dans le service du professeur RAUDRANT; à 20 heures, un pédiatre et trois personne qui ne se sont pas présenté viennent dans la chambre alors que le père vient de partir, pour me dire que “l’enfant à un problème cardiaque et peut être une maladie chromosomique…” J’interroge pour savoir à quelle maladie ils pensent (j’étais alors à cent lieux d’imaginer qu’il s’agissait de la trisomie) on me répond, “à laquelle vous pensez ? puis on ne me répond pas. Et on me laisse toute seule dans la chambre. J’appelle mon mari qui revient passer la nuit avec moi et nous attendons jusqu’au lendemain 10 heures pour que quelqu’un daigne nous informer: Une pédiatre, le Docteur STEPHANT, nous annonce le diagnostique. Le père l’interroge, “que pouvons nous faire ?” il pensait aux soins à apporter à l’enfant. Réponse de Mme STEPHANT :”vous pouvez l’abandonner – vous avez un mois ” (ce qui de surcroît est absolument faux, 2 mois est simplement un délai de rétractation…) Puis, plus de médecin… si ce n’ent deux ou trois jours après: Mme STEPHANT entre dans la chambre pour me dire assez séchement que’il faut la prévenir à temps de l’abandon car “ça ne se fait pas en quelques heures, il faut remplir des formalités administratives…” je lui “hurle ” que nous n’avons jamais décidé de l’abandonner et cette personne répond “que j’étais bien agressive et qu’il faudrait ma calmer” mon mari la met bien entendu dehors… VOILA COMENT SE FAIT L’ANNONCE DE LA TRISOMIE 21. Je ne suis pas la seule pour qui l’annonce s’est faite ainsi, hors présence du père et sans plus de ménagement et d’explication. les médecins ont fort à faire, non pas sur le terrein technique, où d’ailleurs une erreur est toujours possible et humaine, mais sur le terrain humain .

Corinne